Refondez vos processus impayés sur des bases innovantes

Vous constatez, trimestre après trimestre, une lente dégradation de vos taux de recouvrement.

Cette dégradation est la conjonction de 2 facteurs :

  Des facteurs externes, sur lesquels le bailleur, seul, n’a que peu de prise : situation économique, paupérisation des locataires, précarité énergétique, …

  Des facteurs internes :

des indicateurs de pilotage du processus peu exploitables,
des profils de chargés de clientèle généralistes ce qui peut nuire à l’efficacité des processus moins nobles tels que le recouvrement,
des limites atteintes des procédures mécaniques de relances qui n’ont plus un rôle incitatif ou pédagogique auprès de vos locataires.

 Refondez vos processus impayés sur des bases innovantes

Principes de notre approche

Notre approche conjugue différents leviers :

  L’étude des mécanismes de déclenchement de l’impayé, à travers l’analyse sociologique des motivations de paiement des locataires,
  La mise en place d’alertes prédictives sur les foyers à risques croissants d’impayés : cela permet de focaliser les efforts de l’accompagnement social, en amont de l’apparition de l’impayé,
  La mise en place d’une réelle gouvernance des processus de recouvrement et de contentieux (qui doivent aller au-delà du simple constat),
  Le management par les objectifs (un objectif de 0% d’impayés étant par nature irréaliste, donc peu motivant),
  La refonte des indicateurs de pilotage,
  L’amélioration de vos processus administratifs (via une meilleure prise en compte de votre système d’information) pour permettre à vos équipes de disposer de davantage de temps pour leurs vraies missions : recouvrer les loyers,
  L’opportunité ou non de recourir à des experts externes pour le recouvrement de loyer (notamment sur les locataires partis).

Exemples de missions récemment menées et résultats obtenus

  Pour un OPH départemental de 14.000 logements : Recherche de gains d’efficience et de marge de productivité sur les processus recouvrement / précontentieux / contentieux : mise en évidence d’un potentiel d’amélioration de l’efficience de 1.600 heures/an (sur 12 ETP). Ces gains de temps sont issus de la réduction des tâches administratives via automatisation de certains travaux : export de données, éditions automatisées de courriers, ajustement de paramétrage allégeant les contrôles requis, … Ces 1.600 heures ainsi dégagées vont pouvoir être consacrées à un accompagnement social renforcé et à la mise en place d’une assistance accrue sur les foyers à risques.

  Pour une ESH interdépartementale de 17.000 logements : Accompagnement à l’optimisation du taux de recouvrement. Analyse des indicateurs actuels pour maîtriser les chiffres de pilotage et mettre en place des tableaux de bord de management. Audit des principes d’organisation actuels pour instaurer un management proactif de la lutte contre les impayés. Etude de la sociologie de paiement des locataires pour développer des pratiques innovantes de recouvrement de la dette. Définition d’un modèle prédictif de prévention des impayés pour mener des interventions différenciées en vue de prévenir l’impayé. 

Fermer le menu