Nos offres d'actualités

Sur la base de nos missions réalisées, nous avons développé des modes de réflexion globaux basés sur:

  • Une connaissance et une appréhension approfondies de vos métiers immobiliers
  • Des convictions fortes inhérentes à notre expérience acquise au travers de nos nombreuses missions déjà menées
  • Des points clé de réflexion vous permettant d'atteindre les objectifs de vos projets

Nous avons illustré nos savoir-faire, autour de certaines de nos offres d'actualité, afin de vous permettre de juger de la pertinence et de l'originalité de nos approches.

Qu’est-ce que l’organisme fantôme ?   
L’organisme fantôme correspond à une part du travail de vos équipes, part qui ne représente pourtant pas de réelle utilité ou de réelle valeur ajoutée pour l’organisme. Il s’agit souvent de tâches menées par habitude, confort ou réflexe.    
Parmi ces tâches qu’il est possible de simplifier, d’alléger voire de supprimer :     

  • Tâches automatisables : élaboration de tableaux de bord, production de listes d’extraction, édition de courriers, ressaisie d’informations sur plusieurs supports (dans le progiciel et dans Excel). Les utilisateurs, par méconnaissance, réalisent de nombreux traitements bureautiques (sur Excel et Word notamment) qu’il est possible d’automatiser sous forme d’extraction de données, d’automatisation de courriers, d’ajustement de paramétrage.      
  • Tâches redondantes, effectuées au sein de plusieurs services : il est fréquent que par manque d’information, certains travaux soient effectués à plusieurs reprises dans l’organisme. Nous constatons notamment des doublons entre le siège et les services de proximité (agences, antennes).      
  • Tâches supprimables : réflexes de recourir à des photocopies ou de monter des dossiers papiers « au cas où … », traçabilité d’informations que personne ne va ensuite analyser, …      
  • Tâches ne correspondant pas aux enjeux de l’organisme ou du service : travailler, c’est bien, à condition que ce travail corresponde à une réelle mission attendue. La charge de travail doit aussi être en corrélation avec les enjeux du service ou de l’organisme. A quoi bon consacrer 80% de son temps sur un processus administratif, si celui-ci ne représente pas un enjeu pour le bailleur. Ce travail se fera malheureusement au détriment des vraies tâches à enjeux.      

mots
Notre intervention décortique, avec vos équipes, leurs travaux opérationnels pour :

  • Identifier des tâches à simplifier ou à supprimer : travaux chronophages, sans intérêts (mais effectués par le poids des habitudes), administratifs, redondants …     
  • Procéder à des ajustements de règles de gestion afin de les simplifier,
  • Repositionner le système d’information, dans l’esprit des équipes, comme un outil plutôt que comme une contrainte,
  • Améliorer le confort de travail et le sentiment d’utilité pour les collaborateurs,
  • pour au final que vos équipes puissent se focaliser sur les vrais enjeux de leur service et de leur organisme.
  • A contrario, la mission n’a pas pour vocation à faire évoluer l’organigramme : nous améliorons le confort de travail et les travaux opérationnels, à effectif constant sans remettre en cause fondamentalement l’organisation en place.      loupe

Quels gains envisager ?      
A titre d’illustration, voici quelques exemples de gains identifiés à travers nos réflexions menées autour de la résorption de l’organisme fantôme :      

  • 6.650 heures de gains par an sur les 5 agences de proximité d’une ESH de 14.000 logements. Retour sur investissement : 4 mois après la mise en place de nos recommandations.      
  • 1.600 heures de gains par an sur le processus « précontentieux – contentieux » d’un OPH Départemental de 13.800 logements. Retour sur investissement : 3 mois après la mise en place de nos recommandations.      
  • 2.850 heures de gains par an sur 4 processus administratifs à enjeux pour un OPH Municipal de 5.000 logements (dont 1.130 heures pour les interventions techniques de la régie, et 460 heures pour les états des lieux sortants et la remise en état des logements vacants). Retour sur investissement : 4,5 mois après la mise en place de nos recommandations.      

mains2

Nos compétences à votre service : les associés d’Aatiko Conseils cumulent, depuis le début de leur carrière, 370 missions différents auprès de 220 bailleurs sociaux.

Comment progresser dans cette réflexion ? N’hésitez pas à nous joindre, nous aurons grand plaisir à réfléchir ensemble sur la part d’ombre de vos pratiques et sur les moyens pour y remédier.

Jean-Hervé DUCHESNEJHD 2

Associé
06 83 61 28 23